Ne touchez pas à Mère Nature!

110 organisations et mouvements civils demandent l’arrêt immédiat de la géo-ingénierie climatique.

 

Pour diffusion immédiate

5 Octobre 2018

Document collectif de ETC Group, Indigenous Environmental Network, Friends of the Earth International, La Via Campesina, Climate Justice Alliance et BiofuelWatch.

Trop lourds pour nous alimenter : un bref compte-rendu

Comment les firmes qui dominent le marché sont devenues trop lourdes, trop pesantes pour pouvoir alimenter l’Humanité de façon durable ?

Ce compte-rendu Trop lourd pour nous alimenter a été élaboré par le Groupe ETC, en collaboration avec l’IPES-Food (Panel international d’experts sur les systèmes alimentaires durables). Il résume le rapport (available here) publié par l’IPES-Food en octobre 2017, qui propose des informations supplémentaires et une analyse plus détaillée de l’impact des acquisitions dans le secteur agroalimentaire.

 

 

Avec le chaos climatique… Qui nous nourrira?

Une comparaison entre les systèmes alimentaires industriel et paysan

La face cachée des systèmes alimentaires. Il y a environ cinquante ans, lors du premier Sommet mondial de l’alimentation qui s’est tenu en juin 1963, les Nations unies se sont fait dire que « Nous avons les moyens et la capacité d’éradiquer la faim et la pauvreté de la surface de la Terre de notre vivant – tout ce qu’il nous manque, c’est la volonté de le faire. » Depuis lors, cette phrase est devenue le mantra de tous les sommets de l’alimentation. Les gouvernements n’ont toutefois qu’une connaissance très partielle en ce qui concerne l’approvisionnement et la consommation d’aliments. Cette réalité est d’ailleurs apparue horriblement évidente en 2007, alors que les gouvernements n’ont pas été en mesure de reconnaître qu’une crise alimentaire mondiale se dessinait à l’horizon.

Nommer le présent

douze façons de commencer à décoder 2019 et les années à suivre

Déchiffrer les tendances scientifiques et technologiques émergentes fait partie intégrante du travail du Groupe ETC. Nous voulons saisir les implications des nouvelles réalités qui se font jour autour de nous, qu’il s’agisse d’intelligence artificielle, d’ingénierie sociale, de formes extrêmes de modifications génétiques, de concentration d’entreprises, de surveillance, d’autoritarisme ou de géoingénierie.

Le projet de forçage génétique dirigé par Target Malaria n'informe pas les communautés locales des risques encourus: un nouveau court-métrage

Target Malaria est un consortium de recherche qui vise à éradiquer les espèces de moustiques porteuses du paludisme à travers des outils de modification génétique. Dans le cadre de cette expérience, ces outils n’ont pas fait l’objet d’un consentement de la part des communautés : c’est le message principal d’un nouveau court métrage qui sortira cette semaine. 
 

Des technologies « terminator » aux technologies « exterminator »

Vingt ans après les semences-suicide, la société civile se mobilise en Egypte cette semaine pour parer aux suites de ces transgènes : le forçage génétique

L’histoire se répète

Il y a maintenant vingt ans, le Groupe ETC a découvert un brevet étasunien sur les technologies surnommées depuis lors « technologies terminator » — des semences génétiquement modifiées qui font que les agriculteurs ne peuvent ni conserver ni assurer la reproduction des semences. La société civile et les mouvements paysans ont protesté contre le fait que ces semences-suicide menaçaient des pratiques de conservation des semences aussi anciennes que l’agriculture.

Un appel à protéger les systèmes alimentaires d’une technologie mortifère :

Le mouvement mondial pour l’alimentation et l’agriculture dit NON à l’utilisation du forçage génétique.

Le forçage génétique est une nouvelle technologie qui permet de modi er génétiquement des populations entières. Tous les êtres vivants sont concernés, insectes, plantes, animaux.... Cette technologie invasive constitue une tentative délibérée pour créer de nouvelles formes de pollution génétique : extinction d’espèces entières ; mise en danger des formes d’agriculture et de nourriture durables et équitables.

Ne trahissez pas l’Afrique !

Les Organisations de la Société Civile exhortent les gouvernements africains à ne pas trahir l’Afrique sur les sujets liés à la biologique synthétique et au forcage génétique.

En tant que représentant.es d’un large éventail d’organisations de la société civile africaine, nous ne nous sentons pas bien représenté.es par les délégations du Nigéria et de l’Afrique du Sud, qui parlent au nom du Groupe Africain, proclamant représenter la population africaine sur la question de la biologie de synthèse (synbio) et des organismes issus du forçage génétique (GDO).

Pages

S'abonner à ETC Group RSS